vendredi 1 décembre 2006

Un pays de de plus à condamner le "Da Vinci Code"

                                                   

Sévèrement dénoncé par la hiérarchie de l'Eglise catholique, ou boycotté par certains groupes religieux, le désormais mythique "Da Vinci Code" est au cœur des polémiques.

Après le Pakistan, Belarus ou encore les îles Samoa, c’est au tour de l’Iran d’interdire la publication de ce célèbre roman.

Suite aux protestations par lettre de chrétiens intégristes, le ministre de la Culture Iranien a décidé d’annuler l’autorisation de publication de ce livre.

L'Opus Dei, organisation catholique, avait organisé une opération " portes ouvertes " à Rome le jour même de la diffusion du film dans les salles. Cette organisation semblait particulièrement révoltée par "l'attaque faite à la foi et à la vierge Marie" dans l'ouvrage.

Cependant, 30.000 exemplaires du livre, qui en était à sa huitième réédition, ont déjà été distribués dans ce pays.

Le livre avait déjà crée de nombreux troubles en Egypte, ou encore en Grèce, où le film avait été interdit au moins de 17 ans.

Pourquoi tant de polémiques ? Principalement parce que le roman soutient la thèse selon laquelle Jésus aurait une descendance.

Il faut dire que depuis l'accession au pouvoir de Mahmoud Ahmadinejad, peu de films étrangers sont projetés en Iran, en raison d'une censure très importante. Les Iraniens ont cependant recours à une pratique tolérée par les autorités : ils trouvent la plupart des films occidentaux sur le marché noir. Ainsi le best seller de Dan Brown pourra être trouvé de tous sans aucun problèmes.

Posté par sofless à 07:46 PM - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Un pays de de plus à condamner le "Da Vinci Code"

Nouveau commentaire